Litige avec la société SFIL : Après le temps des élections, le temps des désillusions

Litige avec la société SFIL : Après le temps des élections, le temps des désillusions

En 2017, la ville a prétentieusement cessé de rembourser les emprunts contractés auprès de la banque Dexia (puis la SFIL) pour un montant de 2,5 millions d’euros et 380 000 francs suisse.

On nous promettait alors une remise en cause de ces prêts et un remboursement de 650 000 euros, somme confirmée par le maire lors du conseil municipal du 5/07/2021. En lieu et place, la ville a été humiliée dans deux jugements particulièrement désastreux.

Le Tribunal a, ni plus ni moins, reproché à la ville la gestion et le suivi défaillant de ce dossier. Même des annexes essentielles n’ont pas été fournies au juge. Une débâcle, un Waterloo savernois ! Non seulement la ville ne récupérera pas le moindre centime dans ce dossier, mais il se pourrait même qu’elle ne récupère pas les plus de 25 000 euros de frais engagés.

A être exclusivement concentré sur la communication, la majorité a oublié le fond. Il ne nous parait pas opportun de jouer à la loterie avec l’argent public. Cette affaire aura au moins permis à la majorité de donner l’illusion d’une maitrise des dépenses publiques à l’occasion des dernières élections municipales. Vous pouvez retrouver ces deux jugements ci-après. Une fois de plus, encore une fois de trop, le contribuable payera les dégâts !

admin