Pourquoi avons-nous quitté la séance du Conseil Municipal du mercredi 27/05/2020

Pourquoi avons-nous quitté la séance du Conseil Municipal du mercredi 27/05/2020

Après un échange avec Monsieur le maire nous avons décidé d’assister au conseil municipal du mercredi 27/05 uniquement jusqu’au point 33.

En effet, nous tenions à respecter les recommandations du conseil scientifique dont vous trouverez l’avis en pièce jointe et notamment les points suivants :

« a) Le huis-clos
Le Conseil scientifique considère que les élections du maire et de ses adjoints devraient se tenir à huit-clos. Une séance ouverte à la presse et/ou aux habitants de la commune rendrait très difficile le respect des gestes barrières et des distances minimales dans l’assistance. Des outils de retransmission en ligne peuvent permettre de conserver la publicité de la séance dans le respect des mesures sanitaires.

d) La durée de la réunion d’installation
La limitation du temps passé dans un espace clos réduit les risques de transmission du virus SARS-CoV-2. Il apparaît souhaitable que l’ordre du jour de la réunion d’installation du conseil municipal se limite, autant que possible, à la seule installation des Conseils municipaux. »

IV- Les autres réunions du conseil municipal élu
La première réunion du nouveau conseil municipal doit nécessairement se tenir en présence physique des élus pour que le scrutin secret d’élection du maire et de ses adjoints soit valable. Aucune autre disposition ne contraint les conseils municipaux à se réunir en présentiel. Le Conseil scientifique considère que la tenue des réunions suivantes du conseil municipal à distance doit être envisagée en fonction des conditions locales. »

Nous regrettions de ne pouvoir assister à l’entièreté du conseil municipal, dès lors que nous avions proposé au maire d’organiser un conseil municipal à distance sur les points 34 à 40, proposition qui n’a pas été retenue.

Nous avons pris cette décision par respect des recommandations du conseil scientifique et exemplarité des élus envers les citoyens en termes de respect des règles sanitaires actuellement en vigueur.

Enfin les conditions de ce CM où nous étions tous masqués et où seul le maire avait droit à un micro nous empêchaient clairement de pouvoir nous exprimer, tout particulièrement dans le cadre d’un débat sur le budget de la ville.

Cela nous a valu l’ire du maire de Saverne et de son 1er adjoint, les attaques personnelles ont fusé, y compris les insultes (« pleutres ») du 1er adjoint sur son compte facebook.

La vacuité de leurs attaques démontre qu’ils n’avaient aucun argument à nous opposer et la pertinence de notre position.

Nous espérons que ces attaques indignes, tout particulièrement en provenance d’élus de la République cesseront.
Cliquez ci-dessous pour télécharger le document.
https://www.vie-publique.fr/sites/default/files/rapport/pdf/274301.pdf

admin